5 étapes pour entretenir son chauffe-eau électrique

Le chauffe-eau électrique n’est pas éternel mais sa durée de vie peut être allongée. Il vous suffit pour cela de procéder à un entretien régulier. Vous allez ainsi éliminer le tartre et le calcaire qui réduisent considérablement les performances de votre appareil. Le processus est un peu long mais il vous garantit un excellent résultat.


Qu’est-ce qu’un chauffe-eau électrique ?

Par définition, il s’agit d’un appareil fonctionnant à l’électricité et qui sert à chauffer de l’eau afin de répondre à vos besoins. Le plus intéressant n’est donc pas de savoir ce qu’est un chauffe-eau (ou cumulus) mais plutôt de comprendre son mode de fonctionnement.

Le réservoir émaillé est ce que l’on distingue en premier sur le chauffe-eau. Mais il est également équipé d’un système qui se charge de chauffer l’eau, d’une résistante ainsi que d’un thermostat. Par ailleurs, le chauffe-eau électrique est généralement équipé d’un système qui le protège de la corrosion.

L’eau froide entre dans la cuve par dessous. La résistance se charge automatiquement de chauffer cette eau froide qui va alors remonter vers le haut de manière progressive. L’eau chaude est plus lourde, ce qui lui permet de rester “au-dessus” de l’eau froide.

A chaque fois que vous ouvrez le robinet d’eau chaude, le réservoir se remplit à nouveau d’eau froide qui est chauffée puis stockée votre cumulus. L’eau chaude est à une température moyenne de 60 à 65°C lorsqu’elle stagne dans le chauffe-eau. Cette température baise automatiquement lorsque vous y mélangez l’eau froide, que ce soit par le biais d’un mitigeur ou d’un robinet à deux têtes (chaud et froid).

Le thermostat sert à réguler la température de votre eau chaude sanitaire dans la cuve. Il s’assure que la température maximale est atteinte puis stoppe le système de chauffage pour éviter que l’eau ne dépasse la température autorisée.

Étape 1 : videz le ballon

Avant de commencer l’entretien de votre chauffe-eau, coupez votre circuit électrique. Vous avez le choix entre désactiver le disjoncteur général ou simplement de couper le circuit auquel le chauffe-eau électrique est relié. Fermez également l’alimentation en eau.

Disposez une bassine ou un seau sous la cuve en veillant à ce que le récipient soit bien placé sous le robinet de purge. Vous pouvez alors actionner le clapet de vidange (également connu sous le nom de vanne de purge). C’est un élément situé au niveau du groupe de sécurité, à la base de votre chauffe-eau électrique. Il est possible d’accélérer le vidage. Pour ce faire, ouvrez les robinets d’eau chaude de certains sanitaires : baignoire, douche, évier…. L’idéal est de laisser l’eau s’écouler par le robinet le plus proche de votre chauffe-eau.

Si le point d’évacuation est trop bas pour laisser passer un seau ou une bassine, servez-vous d’un tuyau d’arrosage. Fixez ce dernier à la vanne de purge et mettez l’embout dans un sanitaire. Assurez-vous que le tuyau reste bien en place car les éclaboussures sont brûlantes.

Pensez toujours à collecter l’eau purgée. Vous pourrez l’utiliser pour réaliser une petite lessive à la main, la vaisselle, la préparation culinaire ou encore le jardinage. Évidemment, il faudra attendre que l’eau refroidisse avant d’en arroser vos plantes. Vous éviterez ainsi de gaspiller une précieuse ressource !
En outre, surveillez bien vos récipients de collecte pour éviter tout débordement. Soyez prudent, l’eau chaude accumulée reste brûlante ! Gardez donc les enfants et les animaux de compagnie loin de votre chauffe-eau durant le processus d’entretien.

Étape 2 : Retirez le thermostat

Une fois que l’eau s’arrête de couler, dévissez le capot qui se trouve sur votre cumulus. Il vous offre un accès aisé au boîtier électrique.

Débranchez le fil de terre (reconnaissable à sa couleur jaune/vert) au niveau du thermostat. Pensez à regarder dans la borne idoine qui peut éventuellement être cachée par la trappe de visite.

Tirez le thermostat vers le bas. Tenez-le dans une position bien droite et continuez à tirer délicatement.
Vous saurez que le thermostat est délogé de votre chauffe-eau électrique lorsque le tube de la sonde sera entièrement sorti.

Étape 3 : Ouvrir la cuve

Munissez-vous d’une clé à tube ou alors d’une clé à douille. Utilisez-la pour desserrer puis retirer les vis qui maintiennent la trappe de visite en place. Pensez à poser vos vis dans un petit récipient afin de ne pas les perdre.

Calez la trappe avec une main lorsque vous retirez la dernière vis. Laissez votre main descendre progressivement puis saisissez la trappe à deux mains. Posez-la sur une surface plane. Si vous penchez votre trappe de visite, les sédiments risquent de s’éparpiller. D’ailleurs, il est conseillé de protéger la surface où vous allez la poser.

Étape 4 : Nettoyez l’appareil

Vous entrez dans le vif du sujet. Enfilez des gants en caoutchouc pour protéger vos mains. Enlevez le calcaire qui s’est déposé dans votre cuve à la main. Munissez-vous d’un chiffon doux non pelucheux ou d’un papier absorbant (essuie-tout) pour retirer les résidus de calcaire qui sont encore présents sur la paroi de la cuve. Mettez les déchets dans un sac en plastique que vous fermerez bien avant de jeter.

Retirez le joint d’étanchéité de la trappe de visite. Il est en caoutchouc et de grande dimension. Assurez-vous qu’il ne présente aucune fissure. Pensez à le rouler entre vos doigts pour vous aider à détecter toute trace d’usure. S’il est en bon état, contentez-vous de nettoyer le calcaire en rinçant le joint à grande eau puis en le séchant. Vous pourrez alors le replacer. En cas de fissure, il faut remplacer le joint d’étanchéité.

Utilisez ensuite une brosse avec des fils de laiton pour bien éliminer le tartre présent sur le fourreau de la sonde de même que sur la trappe de visite.

Nettoyez également la résistance en procédant avec délicatesse car l’anode est fragile. Dans l’éventualité où la résistance vous semble détériorée, il faut la remplacer. L’idéal est d’emmener votre résistance dans un magasin spécialisé. Vous trouverez ainsi un modèle de remplacement parfaitement compatible avec votre chauffe-eau électrique. Le démontage de la résistance s’effectue simplement en retirant la vis qui la relie à la trappe.

Étape 5 : Le montage

Après le nettoyage, il faut tout remettre en place. Commencez par la résistance (que ce soit l’ancienne ou un nouvel accessoire). Une fois qu’elle est solidement fixée à la trappe de visite, positionnez l’ensemble sous l’ouverture correspondante.

Observez soigneusement les trous de fixations pour être certain d’effectuer un montage dans le bon sens.
Maintenez la trappe avec une main puis fixez-la en vissant avec l’autre main.
Remettez le thermostat en position en faisant preuve de délicatesse.
Branchez le fil de terre avant de serrer les vis du capot inférieur.
Vérifiez que le clapet de vidange est correctement fermé.

Réactivez le courant et ouvrez la vanne d’alimentation en eau.
Fermez le robinet d’eau chaude que vous avez utilisé pour accélérer le vidage et ouvrez-en un autre qui soit aussi éloigné que possible de votre appareil. Vous allez ainsi assurer la purge de l’air durant le remplissage de la cuve.
Pour finir, ouvrez l’arrivée d’eau froide de l’appareil. Votre chauffe-eau va se remplir progressivement et l’eau va commencer à chauffer. Patientez jusqu’à ce que de l’eau chaude coule au niveau du robinet que vous avez préalablement ouvert. Au bout de quelques instants, vous pourrez refermer ce robinet.

On n’y pense pas toujours mais le fait de procéder à un vidage mensuel réduit les risques d’entartrage. Il ne s’agit pas de nettoyer votre chauffe-eau en profondeur. Contentez-vous d’actionner le clapet de vidange. Pour le détartrage proprement dit, il se réalise à une fréquence allant de 3 à 5 ans. La dureté de l’eau détermine cette régularité. Enfin, l’entretien ne requiert pas systématiquement une vidange. Il vous suffit de nettoyer minutieusement le fourreau.

Pensez à opter pour un contrat d’entretien

D’un point de vue réglementaire, le contrat d’entretien n’est pas obligatoire en ce qui concerne le chauffe-eau électrique. Toutefois, c’est une précaution qui est vivement recommandée. Le contrat d’entretien vous fait bénéficier d’une vérification périodique de votre cumulus. Un artisan qualifié se charge du détartrage, s’assure que toutes les pièces sont fonctionnelles. A défaut, il propose le remplacement des éléments défectueux.

Il faut aussi savoir que le contrat d’entretien est financièrement avantageux. La régularité de la maintenance vous garantit un bon usage de votre chauffe-eau afin d’en maximiser le rendement. Les conséquences positives sur les factures se font automatiquement ressentir.

En cas de problème, contactez un électricien

Il est courant de faire appel à un plombier ou un chauffagiste pour entretenir et réparer les chauffe-eau. Vous pouvez cependant faire appel à un électricien dans le cas de modèles électriques. Les artisans qualifiés maîtrisent les différentes techniques de dépannage. De plus, il n’est pas à écarter que les dysfonctionnements proviennent du raccordement électrique. Il est de ce fait capital de faire vérifier votre appareil par un électricien qui se chargera d’effectuer tous les contrôles nécessaires.

chauffe eau electrique

Même si l’entretien peut être effectué par vos soins, l’intervention d’un professionnel est toujours à privilégier. Certains détails peuvent vous échapper et nuire au fonctionnement de votre chauffe-eau. Précisez si vous avez réalisé un entretien ou un précédent dépannage par vos soins. Le professionnel ne va pas critiquer votre travail. Il vous fournira plutôt d’excellents conseils pour vous aider à réaliser des interventions dans les règles de l’art.

Même si vous habitez dans des régions où vous avez du soleil, comma la Côte d’Azur par exemple, impossible de se passer d’eau chaude ! Ainsi, il vous faut rechercher un électricien à Grasse par exemple au plus vite.

Concrètement, dans quelles situations peut-on solliciter un électricien pour résoudre des problèmes de chauffe-eau ? Les cas de figures suivants vous indiqueront qu’il est temps de contacter un professionnel de l’électricité :

– je n’ai plus d’eau chaude sanitaire
– mon chauffe-eau se met en marche très souvent même si je n’utilise pas l’eau chaude accumulée
– à une période de la journée, je brûle et à une autre, l’eau n’est pas chaude du tout
– quand j’ouvre le robinet d’eau chaude, j’ai effectivement de l’eau chaude mais seulement quelques minutes ; après, j’ai droit à l’eau froide
– mon eau dégage une mauvaise odeur
– mon eau chaude sanitaire est sale
– une odeur de brûlé se dégage de mon chauffe-eau, etc.

Vous l’aurez compris, tout peut arriver à votre appareil. Les circonstances dépassent parfois ce que vous pouvez imaginer. Au lieu de tenter des réparations à l’aveuglette, faites plutôt appel à un professionnel. Il est formé pour réaliser des diagnostics précis en un court laps de temps. Vous saurez exactement ce qui se passe et vous serez fixé sur le type de réparation à effectuer. Il suffit parfois d’un réglage même si le remplacement de certains composants de votre chauffe-eau n’est jamais à écarter.

Dans tous les cas, prenez le temps de questionner l’artisan sur les bonnes habitudes à prendre afin de garantir la longévité de votre ballon d’eau chaude.

L’entretien du chauffe-eau électrique n’assure pas uniquement sa longévité. C’est le meilleur moyen de vous assurer une eau saine et de réaliser des économies sur votre consommation énergétique. Il est conseillé de faire appel à un professionnel qui vous proposera une intervention de qualité.